Post Widget 2

Dernières nouvelles

Articles populaires

Serge Kabongo, Patou Bomenga et Mimiche Omatuku sacrés lauréats du prix « Tshimpumpu »

Serge Kabongo, Patou Bomenga et Mimiche Omatuku sacrés lauréats du prix « Tshimpumpu »

Serge Kabongo, Patou Bomenga et Mimiche Omatuku sont les trois lauréats du prix « Tshimpumpu », décernés jeudi 3 mai 2018 en marge de la célébration de la journée internationale de la liberté de la presse sous le thème « Médias, justice et état de droit: les contrepoids du pouvoir ».  A cette même occasion, Annitha Kon et Isabelle Kasinguvu ont, pour leur compte, remporté le prix « Jeune femme journaliste », octroyé par l’UCOFEM.

 

Le monde entier a célébré, jeudi 3 mai 2018, la journée internationale de la liberté de la presse sous le thème « Médias, justice et état de droit: les contrepoids du pouvoir ». En Rd-Congo, la fête des professionnels des médias a été célébrée au Centre Wallonie-Bruxelles de Gombe où l’Union nationale de la presse du Congo -UNPC- et l’Union congolaise des femmes des médias – UCOFEM -, en partenariat avec Free pressunlimited, ont organisé la cérémonie de remise des prix « Tshimpumpu » et « Jeune femme journaliste ».

 

Présentateur du magazine « Kiosque », diffusé concomitamment, sur Canal Congo télévision – CCTV – et Radio Liberté Kinshasa – RALIK -, Serge Kabongo a été plébiscité meilleur animateur de débat public.

 

Écartelé entre ses émotions pour avoir glané ce prix, Serge Kabongo a essentiellement axé son mot de circonstance sur un appel à l’attention des jeunes journalistes, rassurant qu’ils ont une place à l’UNPC. « Votre place se trouve à l’UNPC. Revenons à l’UNPC et travaillons pour la cause de la presse », a-t-il lancé, tout en signifiant que l’UNPC et l’OMEC ne sont pas des organisations des vieux journalistes. Remporter ce prix a sonné dans les oreilles de Serge Kabongo comme un deuxième signal fort lancé par l’instance suprême corporative des journalistes à l’endroit de la jeune génération des journalistes. « L’année passée, j’ai été élu délégué de l’UNPC pour le compte du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication -CSAC. J’ai fait 20 voix sur 22. Un record. Cette année, j’arrache ce prix », a-t-il fait remarquer.

 

Patou Bomenga du journal « Forum des As » a raflé le trophée du meilleur caricaturiste alors que Mimiche Omatuku de la Radiotélévision nationale congolaise – RTNC – s’est emparée du prix de révélation de l’année. Après avoir adressé des remerciements à sa famille biologique et professionnelle ainsi qu’à l’UNPC et à ses téléspectateurs, Mimiche a laissé entendre: « remporter ce trophée ne peut que nous booster pour que nous continuions à produire un travail de qualité ». Serge Kabongo, Patou Bomenga et Mimiche Omatuku ont donc remporté le prix « Lucien Tshimpumpu » édition 2018.

 

Le prix « Jeune femme journaliste » a été décerné à Annitha Kon et Isabelle Kasinguvu. Les deux lauréates ont reçu une enveloppe de la part de l’UCOFEM, dont le contenu n’a pas été révélé, et vont bénéficier d’une formation en mobile reporter pour apprendre les techniques de réalisation d’un reportage avec le smartphone. Cette formation se tiendra à Kinshasa en début du mois de juin. Vainqueur du premier prix « Jeune femme journaliste », Annitha Kon, âgée d’à peine 19 ans et en exercice depuis 8 mois, est correspondante à www.infobascongo.net et est présentement coachée à Wangu TV de Kolwezi dans le Lualaba. « Jamais je n’aurai pensé qu’une fille de Kolwezi pouvait remporter ce prix. Quand on me l’a annoncé, j’ai jubilé, criant de joie. Je ne m’en revenais pas », a fait savoir Annitha Kon non sans dédier ce trophée à sa province, le Lualaba.

LAURENT OMBA

 

 

Eventsrdc.com

Articles récents

Lire aussi x