« Une femme, Une idée, Un projet » ce 23 mars au Capitole de Rotana Hôtel (Kinshasa)

L’entrepreneuriat, une affaire de tous, mais surtout de la femme. En ce mois de mars 2019, la fondation Nehema de Ketsia Olangi innove avec un nouveau concept qui sans nul doute boostera la femme rd-congolaise et contribuera positivement à l’économie de la République Démocratique du Congo. Il s’agit de la première édition de l’atelier interactif dénommé « Une femme, Une idée, Un projet ».

Il se tiendra le samedi 23 mars 2019 à 10h30′, au Capitole de Rotana Hôtel au centre des affaires de Kinshasa (RDC).

Cet atelier interactif d’échanges et de débats sur l’entrepreneuriat féminin a été mis en place à la suite des récentes études économiques qui démontrent à suffisance que la femme joue un rôle fondamental dans l’économie d’un pays.

« Cette conférence-débat a été développé dans le but de comprendre les problématiques que rencontrent les femmes entrepreneures afin de les aider au lancement, à la structuration, au financement et au développement de leurs projets », a souligné Ketsia Olangi -responsable de la fondation Nehema.

De rajouter: « La principale mission de cette conférence-débat « Une femme, Une idée, Un projet » est de partager l’expérience des unes dans le but de servir d’exemples aux autres ».

Plusieurs femmes africaines se sont joints à Ketsia Olangi pour la réussite de cette rencontre. Nous citons les actrices ghanéenes Jackie Appiah et Joselyn Dumas, l’actrice et productrice Habi Touré, la directrice générale de Sara by Silu -Shara Siluvangi, la directrice de Sel & Poivre -Jennifer Ilito et l’administratrice directrice technique de l’ONEM -Ebambi Katalayi.

La réservation et la participation à cet événement rassembleur et visionnaire pour un monde meilleur est possible par appel téléphonique au +243 825334468 et le paiement par M-pesa au 080 31 000.

Selon l’organisatrice, à travers cet événement, sa fondation a pour objectif de former, d’encourager et de soutenir les femmes à se lancer dans la création d’entreprise et start-up, afin de se rendre utile dans la société.
CINARDO KIVUILA

Related posts