Yves Kambala et « Nous Patriotes » croient aux potentialités de la jeunesse rd-congolaise

Coordonnateur de l’association « Nous Patriotes », Yves Kambala est très attristé par la situation que traverse son pays –la République Démocratique du Congo. Il a appelé les politiciens rd-congolais au respect de la population qui encore doute d’avoir une patrie. Kambala condamne les vols, les pillages, les tueries et autres démarches barbares qui ternissent l’image du pays à l’interne et à l’externe. Il soutient le renouvellement de la classe politique et l’alternance, à travers le Dialogue National Inclusif. « Avec Nous Patriotes, nous croyons à l’avenir du Congo, à la capacité de construire ensemble un monde meilleur », a laissé entendre ce jeune rd-congolais.

Durant deux jours, -lundi 19 et mardi 20 septembre 2016, Kinshasa, quelques villes de la RDC et sa diaspora exigent la tenue des élections dans le délai et le départ du Président Joseph Kabila. Quel message adressez-vous à vos compatriotes ?

Je suis sans voix, car, l’exécutif n’a pas pu mettre les moyens quand à ce. Aussi, je ne sais pas comment nous pouvons aller aux élections sans un fichier fiable. Je suis perdu et je joins ma voix à celles de l’Organisation Internationale de la Francophonie, l’Union Européenne et les Nations Unies qui soutiennent une solution consensuelle.

Le Dialogue National Inclusif est soutenu par les uns et est rejeté par les autres. Ne pensez-vous pas que les résultats de ces assises pourront engendrer d’autres tensions ?

Nous sommes déjà dans la zone des turbulences, et pourtant, la solution est là. Juste, un peu de volonté politique de part et d’autres.

Par rapport à ces vagues de protestation. Que dit votre association ?

Notre groupe soutient le dialogue. Mais face à cette situation compliquée, il est parfois difficile de se faire entendre. Voilà pourquoi, je venais de créer le mouvement NOUS PATRIOTES qui a comme credo existentiel et fondamental l’alternance et le renouvellement de la classe politique.

Les jeunes de la majorité comme de l’opposition sont unanimes pour construire un programme de reforme en rupture avec les 56 ans de renoncement afin de devenir acteur et de participer à la vie active de notre pays. Les congolais méritent mieux comme représentant en politique. La jeunesse devra prendre sa place, se mobiliser dans les perspectives des échéances électorales et se constituer en banque d’idées pour l’intérêt national dans les domaines variés.

Un message à la classe politique rd-congolaise et à la population qui tienne à vivre l’alternance au plus haut sommet de l’Etat ?

Mon message est simple. Je dis aux uns et aux autres qu’il y a moyen de faire la politique autrement pour établir une confiance réciproque. Considérant que les congolais doivent avoir les mêmes droits et mêmes devoirs. Cela signifie qu’il faut ouvrir des voies qui jusqu’à présent étaient fermées devant beaucoup. C’est-à-dire qu’il faut assurer une patrie à ceux qui pouvaient douter d’en avoir une. Avec NOUS PATRIOTES, nous croyons à l’avenir du Congo, à la capacité de construire ensemble un monde meilleur.

CINARDO KIVUILA

Read Previous

Élections en #RDC : Kinshasa moto

Read Next

Le rappeur Pitcho Womba appelle les politiciens rd-congolais à la prise de conscience

Most Popular