Post Widget 1

Heath Tips

  • In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a
  • Fringilla vel, aliquet nec, vulputateDonec pede justo,  eget, arcu. In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a, venenatis vitae, justo.Nullam dictum felis eu pede mollis pretium.

Post Widget 2

A Bamako, Le photographe rd- congolais Georges Senga rafle un prix

A Bamako, Le photographe rd- congolais Georges Senga rafle un prix

Depuis un certain temps, le jeune photographe rd-congolais vivant et travaillant à Lubumbashi Georges Senga fait parler de lui sur la grande scène de l’art contemporain à travers le continent voire ailleurs. Ce, grâce à ses différentes œuvres de haute qualité et surtout avec des sujets pertinents. Georges a la tête sur ses épaules. Il vient de remporter un prix à aux Rencontres de Bamako. Une fierté pour la République Démocratique du Congo.

La biennale africaine de la photographie a profité lundi dernier d’une bonne ambiance pour décerner ses prix. Un palmarès logique au regard des œuvres présentées dans l’exposition panafricaine, un palmarès qui privilégie les approches plastiques les plus audacieuses -aux dépens des approches frontales du réel et du thème proposé par la commissaire d’exposition nigériane Bisi Silva, « Telling time ». Composé des commissaires de renommée internationale dont N’Goné Fall (Sénégal) et Simon Njami (Cameroun), des conservateurs Solange Farkas (Brésil) et Kenneth Montague (Canada), et du photographe Alioune Bâ (Mali), le jury de ces 10e Rencontres a ainsi distingué les artistes qui ont séduit les amoureux des beaux-arts particulièrement de la photographie. Il s’agit des sud-africains Lebohang Kganye et Simon Gush, de la Zimbabwéenne Lucia Nhamo, du Camerounais Em’kal Eyongakpa, du congolais Georges Senga, du Malien Aboubacar Traoré et du Nigérian Uche Okpa-Iroha.

S’agissant spécialement du compatriote Georges Senga, il a obtenu le prix Léon l’Africain, doté d’un voyage au Maroc, pour son travail sur la figure de Patrice Lumumba. Troublante, son œuvre mélange des images d’archives et des photographies de Kayembe Kilobo, modeste professeur de Lubumbashi ayant adopté les idées et le style -vêtements, coiffure, attitude de Patrice Emery Lumumba. Souvent les sujets abordés par cet artiste traitent des sujets de l’heure.

C’est le cas de son travail qui est présenté pour l’instant à Lubumbashi dans le cadre de la 4ème édition de la Biennale de Lubumbashi. Ce projet de Georges Senga avec comme titre « Kadogos » consiste en 28 photographies présentées en diptyques et d’une photographie isolée. Les photos sont accompagnées de passages de « Souvenez-vous de moi, l’enfant de demain », de Serge Amisi, un ancien enfant-soldat rd-congolais.

Les bords des textes sélectionnés sont visibles et les pages scannées ne sont pas recadrées, afin que le spectateur perçoive que le texte n’est pas de Senga mais l’a inspiré. Un travail impressionnant. Le photographe congolais est sur le bon chemin. Surement après Bamako, Georges fera encore mieux.

PATRICK NZAZI    

 

Eventsrdc.com

Related Posts

Read also x