Affaire PTNTIC-AGI: Pourquoi le Ministre Emery Okundji, Patron du secteur, ne veut-il pas réagir ouvertement ?

Le ministre des Postes, télécommunications et Nouvelles technologies de l’Information et de la Communication, Emery Okundji, a donné sans appel d’offres, un contrat de 10 ans à la société privée, African General Investment (AGI) pour contrôler les flux téléphoniques en RDC.

Alors que plusieurs voix s’élèvent pour dénoncer à la fois la forme et le fond du contrat signé avec AGI, Emery Okundji continue à le défendre en passant par de faux experts sans emploi ou fictifs. Les patrons des sociétés de télécommunications sont même sortis de leur réputé mutisme pour décrier ce contrat et ses contours. A quand la réaction officielle et publique du Ministre ? Quand va-t-il exposer son opposition au nouveau Président qui affiche fermement son souci du peuple congolais ?

Pourquoi Emery Okundji se cache-t-il derrière des faux experts ?

Afin de faire la lumière sur cette affaire, le ministre devrait normalement jouer franc-jeu et expliquer clairement à l’opinion publique le pseudo bien-fondé de ce contrat dont le machiavélisme saute automatiquement aux yeux.

Contactez nous au +243808900059

A ce stade de l’affaire, même un enfant de 5 ans pourrait comprendre que ce contrat ne vise qu’à ruiner l’État et la population congolaise déjà pauvre. Seuls le Ministre, ses experts ombrageux et les certains médias qu’ils manipulent demeurent confiants sur la nécessité et la légalité de ce DEAL.

C’est sous prétexte de lutter contre la fraude et mobiliser les recettes indispensables au bon développement du pays que Emery Okudji justifie l’octroi de ce contrat à AGI. Mais, il devrait en tant que Ministre assurément savoir que le contrôle n’a pas comme but la mobilisation des recettes sauf en cas d’écart entre les chiffres. Pourquoi le Ministre ne veut-il pas reconnaître que l’argent du contrat reviendra totalement aux personnes qui managent et protègent cette affaire rocambolesque ?

Rappelons que la société AGI n’est pas référencée à l’international parmi les prestataires de contrôle des flux téléphoniques. Son expertise, cheval de bataille du Ministre, n’est pas établie non plus. Tout porte à croire que AGI est une société écran créée pour le besoin de la cause.

L’opinion publique a besoin de comprendre pourquoi, le Ministre Emery Okundji a confié la gestion du contrôle des flux téléphoniques à une entreprise virtuelle dont la vraie réalité n’est qu’un sujet arménien incapable de comprendre le français et d’expliquer les références du projet, tout en sachant qu’elle va gérer des données sensibles.

En attente d’une réaction courageuse et assumée du Ministre !!

Notre rédaction a tenté de joindre le Directeur de Cabinet du Ministre hier sans succès. Affaire à suivre !!

La Rédaction Interkinois.com

Related posts