Dans son premier album, “Queenie”, Sarah Kalume raconte sa vie d’artiste

Vainqueur du concours musical Superstar en 2011, Sarah Kalume, affectueusement appelée Queenie par les mélomanes, a accordé une interview à Eventsrdc.com. Au micro du média leader des événements et inteviews, Kalume a donné des détails sur son premier album, « Malaika », qui retracera sa vie artistique de sa genèse à ce jour. La chanteuse est aussi revenue sur les causes d’un silence prolongé sur la scène. Entretien.

Pourquoi l’intitulé «Queenie» à votre album ?

« Queenie » fait référence à mon nom de scène. L’opus parlera de mon histoire, du comment j’ai démarré ma carrière musicale jusqu’à ce jour. Le projet comportera 15 titres avec plusieurs collaborations. Par rapport aux feats, je ne vais pas dévoiler pour l’instant. Mais, j’ai invité des jeunes qui cartonnent.

A quand sa sortie?

La sortie est prévue pour décembre 2019. Je me prépare pour que ce premier projet soit vraiment bien accueilli par les fans. J’évolue dans l’afro-pop.

Y a-t-il des tournées en vue pour Sarah Kalume?

Il y a plusieurs dates en vue. Je suis attendue à Lubumbashi, Kolwezi, en Afrique du Sud, aux Etats-Unis, à Nairobi. Après la sortie de l’album, il y aura un temps des tournées.

Un moment, vous avez disparu de radar. Qu’est-ce qui s’est pendant ce temps ?

Après la collaboration avec Akon, j’ai subi de la mauvaise foi de la part de Superstar et du label qui devrait me produire. J’ai sombré pendant 5 ans. Normalement, le vainqueur de ce concours musical, a un contrat de 5 ans. Cela sous-entend que Superstar et le label devraient assurer ma promotion et ma production pendant ces années. Mes œuvres ont été boyautées, des CD dupliqués, pas de concert comme prévu… Pendant 5 ans, j’ai enduré des moments de galère. J’étais coincée par les organisateurs de cet événement au même rang que d’autres jeunes talents.

Après cette période difficile j’ai relancé mes affaires pour larguer en 2016 la chanson «O’sakana na nga» en featuring Olivierman. En suite, j’avais fait une nouvelle pause pour créer ma propre structure musicale +243Street. Puis, j’ai réalisé «Superstar», «Zala nayo», «Baby you know», «Je mène la cadence» et aujourd’hui je suis d’actualité avec la chanson «Malaika».

L’affiche de Malaika. Ph. Dr Tiers

Qui vous ont soutenu durant votre traversée du désert ?

C’est Yannick Tshamala et Kendji. Ils m’ont boosté pour reprendre mes activités et ont donné de leur temps pour moi. Je les remercie pour tout.

Qui est Sarah Kalume ?

Sarah Kalume est la deuxième fille d’une famille de 7 enfants. J’ai fait mes études humanitaires en pédagogie et universitaires en économie avec à la clé un diplôme. Bien que ma carrière musicale a débuté en 2011, j’avais remporté en 2006 le grand concours du groupe Makoma.

C’est quoi +243Street ?

C’est le nom de mon label. +243 c’est le code mon pays et street c’est la rue, c’est l’urbaine, c’est balabala. Je produis des jeunes qui ont du talent et nous travaillons ensemble. Je cite par exemple T2B le populaire, Rafal et bien d’autres faiseurs de la bonne musique à ma compagnie.

Un mot de la fin

Merci d’abord à toute l’équipe d’Eventsrdc.com pour la promotion de la culture rd-congolaise. Merci aux fans. C’est grâce à vous que je suis débout aujourd’hui. Je suis disponible sur Youtube -Sarah Kalume- Facebook, Instagram, Twitter.

ETIENNE KAMBALA

Contactez la Rédaction au +243808500059

Related posts