Licelv Mauwa compose l’hymne de l’orphelinat Sourire d’enfant

Préoccupée aux questions sur la situation sociale des femmes et des enfants en Afrique, la chanteuse rd-congolaise Licelv Mauwa, ambassadrice de l’orphelinat Sourire d’enfant, situé à Mitendi dans la commune de Mont-Ngafula, vient d’écrire et interpréter une chanson au profit de cette association sans but lucratif créée par Laurence Dimbenza Nzau.

Cette œuvre a été présentée vendredi 16 juin 2017 à la maison d’accueil spécialisée de Kinshasa à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de l’enfant africain, célébrée le 16 juin de chaque année. Un moyen pour Licelv de profiter de son art pour conscientiser les décideurs sur l’amélioration de la situation des enfants.

 

Entourée des pensionnaires de l’orphelinat, la chanteuse a manifesté sa préoccupation en faveur du bien-être de cette catégorie des enfants qui ont besoin d’une affection et surtout d’assistance.

Chanteuse rd-congolaise et ambassadrice de l’orphelinat Sourire, d’enfant, Licelv Mauwa entonne un a capella pour les pensionnaires. Ph.Eventsrdc

« J’ai trouvé qu’il est tellement important d’offrir le sourire à ces orphelins. Ils en ont vraiment besoin. Et moi en tant que chanteuse, je traduis cela par mon art », a déclaré à la presse Licelv Mauwa. Cette dernière n’a pas manqué d’apporter quelques vivres aux enfants. Un geste salué par les responsables de l’orphelinat qui invitent également d’autres personnes touchées à faire de même en vue d’offrir des conditions d’hébergement dignes aux enfants.

 

Winnie Batoka, chargée des Relations publiques de « Sourire d’enfant », a indiqué la célébration de la Journée internationale de l’enfant africain est un moment pour les Etats africains, préoccupés par le bien-être de leurs enfants et partant, du devenir du continent, de marquer un temps d’arrêt pour faire le point sur une situation de violation des droits de l’enfant et de prendre des mesures appropriées afin d’assurer davantage son mieux-être.

 

Les pensionnaires de la l’orphelinat « Sourire d’enfant », à travers des poèmes, se sont dits fiers d’être africains et d’avoir une peau noire. Ils condamnent en outre toute forme d’exploitation de l’enfant.

 

« Chacun a un rêve à réaliser. Le nôtre est de donner le sourire aux enfants qui en ont besoin », c’est le slogan de l’orphelinat « Sourire d’enfant » qui existe depuis février 2016 et compte à ce jour 13 enfants dont le plus jeune a 1 mois et le plus âgé 13 ans.

 

Ses principales ressources proviennent des salaires de la promotrice Florence Dimbenza Nzau et de son mari; des dons venant de quelques rares bienfaiteurs; ainsi que de la boutique et papeterie LB Schengen.

PATRICK NZAZI

 

Related posts