25.9 C
Kinshasa
dimanche 02/Oct/2022

- publicité -

Musique rd-congolaise : l’heure de la reconquête a sonné ?

Après près de deux décennies de lamentations et de distractions, les musiciens rd-congolais résidants en République Démocratique du Congo s’activent pour  renverser la vapeur  et  redevenir le porte-étendard de l’art d’Orphée en Afrique et dans le monde.

Cela n’est pas le fruit d’une unité à travers une association ou une plateforme. C’est une sorte de décision prise individuellement et séparément. Certains musiciens ont déjà traduit en acte cette décision dans leurs albums largués depuis la fin de mois de juin 2017.

 

Dans ce lot, on retrouve Fally Ipupa avec « Elok’oyo » repris dans son nouvel album « Tokooos ». Il y aussi Ferré Gola qui, dans son QQJD, a concocté « Kipelekese » et « Mutuashi ». Phénomène, Werrason a frappé le grand coup avec des chansons folkloriques inspirées de tous les 4 coins du pays. Ces chansons sont notamment « Mamu », « Zenga luketu », « Eboka bangala », « Désolé » et « Nakupenda », extraites de l’album « 7 jours de la semaine ».

 

Avec ces quatre morceaux  le patron de Wenge Musica Maison Mère s’en est allé à la conquête de la Rd-Congo à travers les quatre coins linguistiques. Avec « Zenga luketu », l’Ouest du pays de Luambo,  principalement les provinces de Kongo Central et celles issues de l’ex-Bandundu, est servi. Les ressortissants de la Grande  Equateur trouvent leur compte dans  « Eboka bangala » alors que ceux de l’espace Kasaï  se retrouvent à travers « Mamu ». L’Est  du pays, la partie swahiliphone, se font  plaisir  grâce à « Nakupenda ».  Cerise sur le gâteau,  « Désolé », du pur « Afro block », dénomination  donnée par Werrason à cette nouvelle ligne musicale qui le démarque des autres. L’artiste a recours à la guitare traditionnelle à un fil et à d’autres sonorités propres à sa tribu, « Mbala » dans le Kwilu en Rd-Congo.

 

Il a annoncé les couleurs  en  2014  avec  « Block cadena »  dans  sa  version ordinaire et remixée avec des touches hip-hop. Depuis, il est toujours accompagné d’un jeune garçon originaire de son terroir qui gratte magnifiquement à cette guitare.

 

Avec tout le mixage ou métissage culturel inséré dans son quatrième album, Fally Ipupa appelle son style « Tokooos » alors que son principal challenger, Ferré Gola, n’a pas trouvé un nom à son style. L’on se souviendra que ce jeune chanteur a captivé l’attention des millions d’africains avec le morceau « Tuchezé », chanté  en featuring avec la chanteuse kényane Victoria Kimani en 2015. Dans ce morceau, Jésus des nuances a  fait un cocktail des animations à succès des « Atalaku » (animateurs) rd-congolais. Il est allé jusqu’à ressusciter Tutu Calugi, géniteur de  « Ndombolo » en  signant une collaboration avec l’ancien BCBG dans son dernier opus.

 

Reddy Amisi ne reste pas à la traine. Sur le plateau de l’émission « Sektion Musik » de  Naty Lokole,  diffusée  le  dimanche 6 août 2017,  il a  annoncé préparer une chanson en « Yaka »  dans son prochain album  dont l’intitulé n’est pas encore révélé.

 

Les musiciens rd-congolais, d’après certains analystes de la sphère musicale, ont opté de puiser dans la tradition, dans le folk afin de reconquérir sa place d’antan sur l’échiquier tant continental qu’international. Ainsi, ont-ils estimé, ce style permettra aux musiciens de vendre davantage leurs œuvres via les plateformes de téléchargement, en streaming ou en physique.

 

Cette nouvelle vision porte déjà des fruits

Fally Ipupa a remporté un single d’Or en mai 2017 avec « Elok’oyo » qui, en fait, est  une reprise de l’œuvre du feu musicien folklorique Mongo, Mabele Elisi. Dans la diaspora rd-congolaise, tout le monde consomme ces œuvres géniales. Pour les productions scéniques, les avis sont très partagés. Une minorité soutient la tenue de concerts en Europe et en Amérique, et une majorité empêche cela pour des raisons perplexes. Or, nous les savons très bien que les musiciens survivent grâce à leurs droits d’auteur et voisins liés aux enregistrements, prestations scéniques et autres.

 

La  rédaction d’Eventsrdc.com soutient ce recours à la musique folklorique pour le très bon positionnement de la musique rd-congolaise à l’international.

CINARDO KIVUILA

Articles Récents

Stone Komo se confie sans filtre sur son maxi-single “Nina” : « J’ai essayé de montrer mon côté dansant » (AUDIO)

Stone Komo a dévoilé le vendredi 16 septembre 2022, « Nina », son nouveau maxi-single de 3 titres. Dans une interview exclusive accordée à Eventsrdc...

Congo – YouTube : Tidiane Mario réintègre le top 10 des artistes les plus vus en sept !

Alors que le top 10 des artistes les plus vus sur YouTube au Congo-Brazzaville en septembre a été dominé par les étrangers, Tidiane Mario...

RDC – YouTube : « Science-fiction » de Fally Ipupa en tête des clips les plus regardés en septembre

Sorti depuis plus d'un mois et cumulant actuellement plus de 2 millions de vues, « Science-fiction » de Fally Ipupa occupe la tête des...

Restez connecter

77,280FansLike
39,000FollowersFollow
207FollowersFollow
37,700FollowersFollow
2,000SubscribersSubscribe
- Publicité -

à la une

Stone Komo se confie sans filtre sur son maxi-single “Nina” : « J’ai essayé de montrer mon côté dansant » (AUDIO)

Stone Komo a dévoilé le vendredi 16 septembre 2022, « Nina », son nouveau maxi-single de 3 titres. Dans une interview exclusive accordée à Eventsrdc...

Congo – YouTube : Tidiane Mario réintègre le top 10 des artistes les plus vus en sept !

Alors que le top 10 des artistes les plus vus sur YouTube au Congo-Brazzaville en septembre a été dominé par les étrangers, Tidiane Mario...

RDC – YouTube : « Science-fiction » de Fally Ipupa en tête des clips les plus regardés en septembre

Sorti depuis plus d'un mois et cumulant actuellement plus de 2 millions de vues, « Science-fiction » de Fally Ipupa occupe la tête des...

CHAN 2022 : La Rd-Congo tombe sur le chemin de la Côte d’Ivoire, le Sénégal et l’Ouganda !

La Confédération africaine de football – CAF – a procédé ce samedi 1er octobre 2022 à l’Opéra Boualem Bessaih, au tirage au sort de...

CEEAC : Kinshasa abritera du 10 au 18 octobre 2022 la 1ère Biennale de l’Afrique centrale sur la Culture de la Paix

Si la construction des routes inter-États, la concrétisation du marché commun et la libre-circulation des personnes et des biens demeurent parmi les priorités de...