Post Widget 2

Dernières nouvelles

Articles populaires

« Qu’attendez-vous qu’on vous dise encore » -le recueil des poèmes 100% féminin

« Qu’attendez-vous qu’on vous dise encore » -le recueil des poèmes 100% féminin

La littérature rd-congolaise ne disparaitra pas. Au contraire, elle s’enrichit au quotidien avec de nouvelles figures et de nouvelles œuvres. Les éditions, les imprimeries, les librairies et les bibliothèques reçoivent toujours les manuscrits, les contrats et autres types de projets qui soutiennent cette littéraire. Les éditions du Pangolin proposent et s’imposent stratégiquement. Elles venaient de mettre à la disposition de l’humanité, un nouveau recueil de poèmes intitulé « Qu’attendez-vous qu’on vous dise encore ». Au cours d’un entretien exclusif, son Représentant en République Démocratique du Congo, Prince Djungu nous a dévoilés quelques facettes de ce spicilège qui valorise encore les littéraires rd-congolaises. « Cette collection réunit les œuvres littéraires de 15 femmes congolaises de tous les horizons. Elles ont pris leurs stylos en main pour s’exprimer », a-t-il lâché.

C’est quoi « Qu’attendez-vous qu’on vous dise encore » ?

C’est sous ce titre choc que les Éditions du Pangolin viennent de publier un recueil de textes, œuvre collective des quinze poétesses congolaises venues de presque tous les horizons, aussi bien de l’intérieur du pays que de Kinshasa et de la diaspora congolaise (Etats-Unis d’Amérique, France, Suisse et Belgique). Rappelons que cette publication fait partie d’une dizaine d’autres nouveautés littéraires que Les Editions du Pangolin comptent lancer d’ici leur rentrée littéraire fixée dans la première quinzaine du mois d’octobre 2017, d’abord à Bruxelles, puis à Kinshasa.

 

La philosophie à l’origine du projet a consisté tout simplement à proposer une tribune d’expression libre à la femme congolaise. En cette période de remise en question où le pays est à la croisée des chemins, il nous a semblé intéressant d’offrir une opportunité à celle que d’aucuns considèrent comme une quantité négligeable, une éternelle mineure, de dire son mot dans les débats sur le devenir de son pays, sur la gestion des affaires publiques, sur les choix à opérer pour le développement du pays et sur des questions liées à la femme. Bref, de se passer des « porte-parole » patentés, y compris dans le domaine littéraire ; de se démarquer des discours de ceux qui se servent d’elle pour se faire prévaloir.

 

L’essai a dépassé nos espérances, car, la moisson a été non seulement abondante, mais d’une qualité extraordinaire. La personnalité de chaque contributrice au volume y est sans doute pour beaucoup. En effet, s’il est vrai que quelques-unes d’entre elles avaient déjà une certaine expérience dans l’écriture (Larissa Diakanua, Marie-Louise Bibish Mumbu et Natou Pedro Sakombi), presque toutes cependant avaient été, comme qui dirait, trempées dès leur tendre enfance dans les eaux du Styx, initiées à l’écriture, piquées par le démon de la parole esthétique. Nous sommes certains que ce volume pourra révéler au public congolais l’étendue des talents qui sommeillaient dans leur ventre. Et susciter d’autres vocations !

 

S’il fallait présenter les poétesses, on écrirait un autre ouvrage. Disons pour aller vite que presque toutes ont été à la bonne école : bardées de diplômes universitaires ou en voie d’en décrocher, initiées au journalisme et ou à la communication, aux belles-lettres et au droit, c’est vraiment une brochette de têtes bien faites. Et des jolies mômes en plus !

 

Citez-nous ces poétesses et leurs œuvres ?

Je préfère vous citer leurs noms et vous découvrirez leurs œuvres à l’achat du recueil. Il s’agit de : Bigabwa Nenette, Bikay Fedorah, Bongo-Pasi Stella, Diakanua Larissa, Ilondo Juliette, Kakunda Darlene, Kianza Merveille, Mbiye Nelly, Mumbu Bibish, Ngalya Ursule, Ngoy Celena, Nkanga Deborah, Nzogu Zaïna, Sakombi Natou Pedro et Zandi Emmanuella.

 

Sur base de quels critères, votre édition les a sélectionnés ?

La sélection n’a pas été facile. Car, la République Démocratique du Congo regorge de vrais talents…, encore plus en poésie. Nous avons voulu d’une part allier celle qui a une expérience confirmée en écriture et celles qui, n’ont pas jusque-là eu encore l’opportunité de montrer aux amoureux des belles lettres les pouvoir de leurs plumes.

 

Où est-ce que les lecteurs peuvent acheter physiquement ou électroniquement ce précieux recueil ?

C’est en me contactant soit via mon Facebook: Prince Dung, soit via mes numéros de téléphone : +243 81 00 63 432 et +243 85 22 99 805.

 

À combien coûte-t-il ?

Il est à 15 dollars américains.

 

Que doivent faire les littéraires qui veulent coopérer avec les Éditions du Pangolin pour se trouver une place dans l’univers ?

Coopérer? Ceux qui possèdent déjà un manuscrit peuvent entrer en contact avec nous via l’un des canaux que j’ai cité ci-haut. Ceux qui veulent s’essayer à l’écriture peuvent aussi nous contacter. D’autres projets sont en déjà en route au sein des Editions du Pangolin.

CINARDO KIVUILA

 

Eventsrdc.com

Articles récents

Lire aussi x