Post Widget 2

Dernières nouvelles

Articles populaires

RDC – Foot : Le Stade des martyrs fermé à 17 jours du démarrage de la Vodacom Ligue 1, qu’en pensent les analystes sportifs ?

RDC – Foot : Le Stade des martyrs fermé à 17 jours du démarrage de la Vodacom Ligue 1, qu’en pensent les analystes sportifs ?

Sur instruction du Chef de l’État rd-congolais Félix Tshisekedi, le complexe omnisports Stade des martyrs de la Pentecôte à Kinshasa est fermé pour 17 jours en vue d’être réhabilité. C’est le comité de gestion de ses installations sportives qui l’a annoncé le mardi 8 septembre 2020.

Cette décision tombe à 18 jours avant le coup d’envoi du championnat national de football, la Vodacom Ligue 1, dont le démarrage est prévu le 25 septembre 2020. Dans le micro-trottoir de la rédaction d’Eventsrdc.com, plusieurs analystes sportifs ont émis leurs avis sur cette décision inattendue du gestionnaire du stade des martyrs.

Contactez la Rédaction au +243810000579

Co-fondateur du média en ligne spécialisé dans les analyses sportives, Horsaison.cd, Valdo Simon Yamba pense que : « Si le gestionnaire a décidé de fermer le stade des martyrs, j’espère qu’il a de très bonnes raisons, d’autant plus qu’il n’a pas le temps devant lui parce que le championnat national démarre dans près de trois semaines. Ce stade va accueillir les matchs internationaux et plusieurs rencontres de la D1 à Kinshasa ».

Selon cet analyste sportif : « Il y aussi cette pression du gouvernement. Quand le président décide de réhabiliter ses installations sportives, il veut bien le faire dans des bonnes conditions. Mais que cela ne puisse pas perturber le démarrage du championnat national ».

Lire aussi : RDC – Sport : Yves Kambala tient à faire du stade des Martyrs un endroit féerique où il fait beau vivre

Pour Michel Tobo, directeur de publication du média en ligne Foot.cd et responsable du desk sport d’Univers FM : « Ce sont les instructions du Chef. Il ne fait qu’obéir. C’est vrai que le problème de terrain va poser. Je pense que c’est bien que le démarrage du championnat soit reporté encore si les travaux commencent avant le 25 septembre ».

De sa part, Jean de Dieu Mukendi Yasandi, membre du desk sport de la Radio Télévision nationale congolaise (RTNC) dit : « C’est une décision qui prend à contre pied tout le monde. Alors que tout était indiqué pour le démarrage du championnat dans 17 jours, l’administrateur gestionnaire du stade des martyrs vient jeter de l’huile sur le feu. Dans l’esprit de sa lettre, il a raison, mais en réalité, il devait consulter les dirigeants de la LIANFOOT pour qu’ensemble, ils puissent trouver un juste milieu quand on sait que le ministre recevra les dirigeants demain. Une autre inquiétude, c’est autour d’un caractère flou que comporte ce document ».

Prenant la parole, Patrick Ossomba, journaliste sportif chez B-One a dit : « Les rénovations du stade des martyrs peuvent certainement perturber le déroulement du championnat. Le ministre avait promis que ces travaux seront effectués durant la période de confinement, mais nous nous rendons compte que presque rien n’est fait. C’est illogique. Le comité de gestion de ce stade avait tout son temps de terminer ces travaux, qui, pour l’instant ne toucheront pas à la fin avant le démarrage de la D1. C’est une déception ! ».

Selon le correspondant de Canal+Sport Afrique en Rd-Congo et journaliste chez Digital Congo, Patrick Lupika : « C’est un sacré coup dur. C’est une situation ubuesque. Je ne sais pas comment est-ce que la LINAFOOT va s’y prendre. Soit commencer par les matchs en province en entendant la fin de la réhabilitation. Mais, je ne vois pas une équipe du TP Mazembe ou DCMP accepter cette alternative ».

Patrick renchérit : « La CAF a ordonné depuis plusieurs mois à la FECOFA de réhabiliter le stade des martyrs parce qu’il ne répond pas aux normes internationales. C’est une honte pour la RDC. Du coup il faut retravailler ce stade là. Nous ne pouvons pas évoluer dans ces genres de conditions. La pelouse de ce stade ne pas du tout entretenu et les joueurs risquent de souffrir de cancers dans les années avenirs. Je souhaite que ces travaux soient réellement fait et que l’on puisse créer une véritable ménage et la grande révolution dans ce stade ».

Patrick Lupika va même plus loin pour dire : « Ça m’écœure de voir que Vita Club qui a disputé deux finales des interclubs de la CAF manque un petit stade de 18.000 supporters, de même aussi pour DCMP. Parce que si chacune des formations avait ses propres installations sportives, nous ne serons pas là à se plaindre ».

Votre partenaire informatique.

Lors de son analyse, Bela-Luc Mukandila Journaliste sportif chez Malaïka TV a dit : « Pour un stade qui était sous la menace de fermeture par la CAF à cause notamment de son aire de jeu devenu obsolète, nous ne pouvons que saluer la décision de fermeture pour sa réhabilitation. Le seul bémol est que ça semble être une chanson dont on connaît déjà les paroles, fermeture pour de raisons de réhabilitation au final, rien de spécial. Nous espérons que cette fois sera la bonne et que le renouvellement du gazon artificiel s’avère important dans un premier temps, les vestiaires doivent être retouché, ne plus s’asseoir sur du ciment, il est temps de placer les sièges presque partout. Que dire de tribune de presse et d’autres espaces médias, le CAF est tellement rigoureux pour ça. Le dispositif sécuritaire ou tour du stade des martyrs ne contribue pas à l’essor de notre football, plusieurs supporters ont déserté le stade pour cette raison ».

Et de rajouter : « Les clubs kinois vont souffrir, car le démarrage de la 26e édition de la LINAFOOT est annoncé pour ce 25 quel est le stade qui va accueillir les matchs des clubs de la capitale, il est temps de travailler là-dessus et trouver une bonne solution ».

ETIENNE KAMBALA

https://soundcloud.com/eventsrdcfm243

Redaction Eventsrdc

Articles récents

Lire aussi x