Ségolène Royal : « Pourquoi pas du foot avec des équipes mixtes ? »

L’ancienne ministre socialiste française juge « extraordinaire » l’avancée réalisée par les Bleues pour l’égalité hommes-femmes.

Ségolène Royal est une féministe idéaliste et elle le prouve. L’ancienne candidate à la présidentielle a suggéré jeudi soir, sur Yahoo actu, de créer des équipes sportives mixtes. Interrogée sur la Coupe du monde de football, l’ancienne ministre de l’Environnement, s’est dite « particulièrement heureuse » de voir qu’« en quelques semaines ces athlètes ont fait plus pour la cause des femmes que des mois et des années de discours et de combat ».

Elle a aussi trouvé « extraordinaire » « la projection des petites filles dans ces athlètes fortes, efficaces et joyeuses, et féminines ». Le succès d’audience des Bleues donne l’occasion, pour tous, d’« analyser et remettre en cause les discriminations, inconscientes ou parfaitement conscientes, sous prétexte que le sport féminin est un sous-sport » « parce que moins puissant ».

Royal, qui a récemment accusé Nicolas Sarkozy de sexisme pour s’être interrogé, dans ses mémoires, sur les compétences de son adversaire de 2007, veut une parfaite égalité. Par exemple, à Roland-Garros, les femmes devraient jouer en cinq sets comme les hommes. Et le jour de la finale devrait être tiré au sort, pour ne pas toujours être cantonnée au samedi.

De même, aux prochains Jeux olympiques, il faut qu’ « on voie autant sur les télévisions du sport féminin que masculin ». Et d’ajouter : « Et peut-être même un jour des équipes mixtes. Mais pourquoi pas du foot mixte ? Vous imaginez le spectacle ? Ce (serait) extraordinaire ! », s’emballe-t-elle.

Contactez-nous au +243 808500059

L’ambassadrice pour les pôles laisse entendre que cela permettrait des matchs apaisés : « En plus, ont dit les observateurs et arbitres, les femmes sont beaucoup plus correctes que les hommes, elles ne s’insultent pas – vous savez dans la proximité, les hommes se balancent des insultes sur leurs mères -, ça conteste pas, c’est pas violent, c’est fairplay, les enfants sont dans les stades sans risque d’écrasement, les hymnes ne sont pas sifflés… Ce sont des exemples, des exemples citoyens citoyennes ».
J.CL (Leparisien.fr)

Related posts