Post Widget 1

Post Widget 2

Badibanga, le Premier Ministre de tous les maux et de tous les mots

Badibanga, le Premier Ministre de tous les maux et de tous les mots

Espoir ou désespoir pour le Rassemblement des Forces Acquises au Changement ? Quelles seront les conclusions du Dialogue National made in CENCO ? Selon certains participants, ces assises donneront la Primature au Rassemblement. Surprise ! Le gouvernement Samy Badibanga est enfin là. Le 20 décembre 2016. Deux mois après la clôture du Dialogue made in Cité de l’Union Africaine sous la médiation du togolais Edem Kodjo.

La rédaction d’Eventsrdc.com se pose la question de savoir si ce serait toujours important que la Nouvelle Majorité Présidentielle et le Rassemblement se reprenne encore les discussions ce mercredi 20 décembre 2016, au Centre Interdiocésain de Kinshasa ?

Le Premier Ministre Samy Badibanga avec la supervision de Joseph Kabila a formé un gouvernement d’union nationale éléphantesque avec plus de 30 membres. De nouveaux visages ont fait leurs entrées telles qu’Yves Kisombe, Justin Bitakwira, Steve Mbikayi et Azarias Ruberwa. Des anciennes figures se sont maintenues tels que Lambert Mende, Henry Yav Muland, Thomas Luhaka, Omer Egwake, Mboso K. et Modeste Bahati.

Rappelons que ce gouvernement a pour missions principales : l’organisation des élections dans le délai et le social des rd-congolais. Mission possible ou impossible ? Notre rédaction pense que la discipline, la volonté et la rigueur de Badibanga Ntita permettra à tous les types de ministres de bien travaillés. Mais aussi le sacrifice, car, la République Démocratique du Congo traverse depuis septembre 2016 une zone de turbulences. Les pressions nationales et internationales se multiplient contre le régime de Joseph Kabila et exigent plusieurs éléments entre autre la tenue des élections d’ici avril 2017 (Alternance) et le respect de la Constitution.

20 décembre 2016, date de fin de mandat de Joseph Kabila Kabange. Des millions de rd-congolais, les Etats-Unis d’Amérique, l’Union Européenne et plusieurs organisations de droits de l’homme souhaitaient entendre un discours simpliste de Joseph Kabila où il allait garantir tout le monde sur sa position après cette date. Surpris ! Un nouveau gouvernement est nommé. Faudra-t-on interpréter cette démarche ? ou Attendre les conclusions ou recommandations du Centre Interdiocésain ?

Le peuple congolais reste au centre et continue à se questionner. Son avenir a-t-il une couleur ou aura des couleurs positives ? Les évêques ont une lourde mission et sont conviés à sauver cette nation ?

Pour les membres du gouvernement : faudra-il servir les partis politiques, la famille biologique ou la tribu ou encore la patrie ?

2017, année de multiples enjeux.

HECTOR LEBO YER

Eventsrdc.com

Related Posts

Read also x