23.2 C
Kinshasa
mercredi 26/Jan/2022

- publicité -

Maréchal ABD, l’artiste aux textes qui choquent, explique son univers musical

Maréchal ABD est l’un des jeunes artistes urbains qui ont une carrière prometteuse. En juin 2021, sa première chanson de carrière « Paka » était au centre des polémiques.

Le fond de ses textes est taxé de trop sexiste et d’atteinte aux bonnes mœurs. Lors d’un entretien avec Eventsrdc.com, l’artiste a pris le temps d’expliquer son univers musical, qui consiste à égayer le public. En fait, ABD est un showman. Il n’a pas besoin de passer un message quelconque.

« Ma musique n’a pas vraiment de fond. L’objectif est de déstresser les mélomanes. Tu vois. Nous sommes dans un pays où les gens se démènent du jour le jour pour avoir de quoi mettre sous la dent. Après cette longue journée, une sieste est obligatoire. C’est à ce moment-là où ma musique prend de la place », explique l’artiste.

Quelques semaines après sa sortie, cette chanson a été interdite de toute diffusion sur les chaînes et les télévisions par la commission nationale de censure des chansons et des spectacles – CNCCS – qui laisse entendre que cette chanson continente des paroles obscènes. Si jeune, comme a-t-il géré cette première censure de la carrière ?

« Imagine que la chanson était dans les bouches de tous les mélomanes. Du coup, la commission de la censure l’a interdite de toute diffusion. Mais, cette décision n’avait pas découragé l’un des nous. Nous nous sommes dits, nous devons aller de l’avant. Moi et l’équipe, nous avons gérés cette censure », répond l’artiste.

Biographie de Maréchal ABD

C’est à l’âge de 7 ans que Maréchal ABD a fait ses premiers pas dans la chanson. Né d’une famille des chantres chrétiennes, ce jeune artiste se décida de faire de la musique sa profession. C’est dans le rap qu’il trouve ses repères.

Maréchal a fait ses premiers pas à Kingabwa au sein du groupe « Quartier Mondial ». Comme tous les jeunes débutants, Maréchal et ses compères se sont impliqués dans les improvisations et les challenges avec les groupes de son territoire. Cela appris du temps jusqu’à ce qu’il rencontre un producteur (Monyanyo). Maréchal s’engagea avec ce dernier afin de propulser sa carrière en solo.

Au bout de plusieurs séances studio où plusieurs chansons sont enregistrées, Maréchal et son équipe se décida de sortir au grand public le titre « Paka » en juin 2021. Quelques semaines après sa sortie, cette chanson était au centre des polémiques. Elle a fait le tour des réseaux sociaux ainsi que des coins chaudes villes francophones.

Lors de la sortie du clip de ce morceau phénomène en septembre 2021, la Commission nationale de censure des chansons et des spectacles avait interdit sa diffusion sur les chaînes de télévision et les radios. Malgré l’interdiction, cette version vidéo a dépassé la barre symbolique de 141.000 vues sur la vidéothèque, l’artiste a été invité pour des showcases à Lubumbashi, à Dakar, à Pointe-Noire, à Matadi, à Brazzaville… Pendant sa tournée à Brazzaville, Maréchal avait connu un accident de circulation mortel en octobre 2021. Heureusement pour lui, il s’est en sorti vivement.

Actuellement, il apprête la sortie d’une chanson durant ce mois de décembre 2021 qui va accompagner les mélomanes durant les festivités de fin d’année 2021. Sans aucun doute, Maréchal est dans la longue liste des artistes qui ont marqué l’année en cours. Nous devons l’avoir à l’œil pour les années avenirs.

Etienne Kambala et Maréchal ABD au cours de l’interview. Ph. Jérémih Youssouf

(Ré) écoutez le récent passage de Maréchal ABD sur Eventsrdc FM : ITW – #130 : Maréchal ABD, l’artiste derrière le titre phénomène « Paka », nous dit tout sur son univers musical (AUDIO)

Lire aussi :

RDC – Musique : La chanson « Paka » de Marchal ABD est censurée !

ETIENNE KAMBALA

Articles Récents

Dossier RAM : Coincé, le tribunal de commerce revient sur son embargo

Le tribunal du commerce de Kinshasa a donné un deadline le lundi 24 janvier 2022 dans la soirée aux sociétés de télécommunications suite aux...

États généraux de la communication et médias : Patrick Muyaya déterminé à refonder l’écosystème médiatique et plaide pour une adaptation numérique du secteur

« Les médias congolais : quelles perspectives à l'ère du numérique et des enjeux et défis du développement durable », c'est le thème retenu...

RDC : Qui d’Adios Alemba et Adricha Tipotipo dit la vérité sur les fonds destinés aux obsèques de Defao ?

Les langues se délient sur les frais funéraires de l'artiste musicien rd-congolais François Lulendo Matumona dit Général Defao inhumé le samedi 22 janvier 2022...

Restez connecter

51,700FansLike
29,237FollowersFollow
180FollowersFollow
30,346FollowersFollow
1,106SubscribersSubscribe
- Publicité -

à la une

Dossier RAM : Coincé, le tribunal de commerce revient sur son embargo

Le tribunal du commerce de Kinshasa a donné un deadline le lundi 24 janvier 2022 dans la soirée aux sociétés de télécommunications suite aux...

États généraux de la communication et médias : Patrick Muyaya déterminé à refonder l’écosystème médiatique et plaide pour une adaptation numérique du secteur

« Les médias congolais : quelles perspectives à l'ère du numérique et des enjeux et défis du développement durable », c'est le thème retenu...

RDC : Qui d’Adios Alemba et Adricha Tipotipo dit la vérité sur les fonds destinés aux obsèques de Defao ?

Les langues se délient sur les frais funéraires de l'artiste musicien rd-congolais François Lulendo Matumona dit Général Defao inhumé le samedi 22 janvier 2022...

Gims : Sa nouvelle demande de nationalité française en danger

Nous l’avons dit dans nos récentes publications. Le rappeur rd-congolais Gims ne cesse de supplier la France pour obtenir la nationalité après le refus...

Médias : Grande figure de la presse rd-congolaise, Barick Buema ne jure que par son travail

Journaliste à la radio Top Congo, Barick Buema appelé « Parole écrite » a été l'invité de la rédaction. Avec une expérience accrue de la télévision...